Taichi Chuan (Taiji Quan)

Le Taichi Chuan ou tai-chi (taiji quan en pinyin1) est un art martial d'origine chinoise (wushu). Les idéogrammes taiji quan sont composés de deux éléments: Taiji, (太極) qui fait référence à l'interaction de deux pôles complémentaires Yin et Yang, et quan (拳)qui représente le poing. Taichi Chuan est donc un art martial utilisant le poing qui suit le principe Yin-Yang.

Selon la philosophie taoïste, l'existence même de la nature repose sur les principes du Yin et Yang. Ces deux forces "duelles" ne peuvent exister l'une sans l'autre, s'interpénètrent et s'engendrent mutuellement. Le Taichi Chuan suit le principe de cette harmonie et de cette transformation. Taichi Chuan peut ainsi signifier "art du poing qui suit les principes qui régissent la Nature" ou plus simplement, comme il est souvent traduit, "boxe du faîte suprême".

Zhang Sanfeng

L'art du Taichi Chuan remonte très loin dans l'histoire. La légende et l'opinion traditionnelle présentent Zhang Sanfeng, ermite taoïste associé à l'école des Monts Wudang, comme l'inventeur du Taichi Chuan.

Le Taichi Chuan a été gardé secret jusqu'en 1910 par deux familles : les Chen et les Yang. A partir de cette année-là, un des plus grands Maïtres de cet art, Yang Chen Fu (1883-1936), décide de le rendre publique afin de contribuer à la santé et au bien-être du peuple chinois alors dans une période de crise politique et sociale.

Méditation en mouvement, art martial, pratique du souffle, conscience de Soi,
lâcher prise, bien-être, le Taichi Chuan est tout cela.

L'enracinementUn des principes du Taichi Chuan est le lâcher-prise qui conditionne l'enracinement et la fluidité des mouvements ainsi que leurs coordinations : un mouvement de main prend naissance dans le pied, est dirigé par la taille, se prolonge par l'épaule, puis par le bras. Toutefois, lâcher-prise ne veut pas dire "ramollissement". Au-delà de cette détente profonde, la répétition des enchaînements et l'écoute du corps développent progressivement une nouvelle conscience corporelle, celle de l'axe. Cette sensation acquise, la structure osseuse, le squelette, se retrouve dans une position libre de toutes tensions pour devenir dynamique et mobile.

Le Taichi Chuan porte aussi une attention particulière à l'enracinement. L'énergie doit aussi partir des "racines" sous les pieds, puisque c'est généralement eux qui dans la majorité des cas vont donner l'impulsion qui lancera le mouvement de la main.

Comme le Qi Gong, le Taichi Chuan implique un "travail" sur l'énergie vitale (souffle interne) et n'utilise pas la force musculaire. Respiration et mouvements sont parfaitement synchronisés.

C'est pourquoi, le Taichi Chuan est exécuté lentement afin de pouvoir sentir les mouvements de l'énergie vitale (Qi) et, ce, en vue d'exercices internes plus approfondis. Le centre de gravité et la respiration sont abaissés au niveau de l'abdomen (dantian inférieur).

Si la pratique du Qi Gong aide à trouver son centre et son axe, à mieux rentrer en relation avec son énergie et à la densifier, la pratique du Taichi Chuan est une danse autour de cet axe dans les directions de l’espace, faisant circuler l’énergie en nous et autour de nous. Mouvements circulaires, respiration fluide et concentration du mental sont les atouts d’une belle pratique régénérante.

Comment se déroule un cours de Taichi chuan?

Chaque cours se compose de:

  • Exercices taoïstes : échauffement, étirements particuliers
  • Qi Gong : postures immobiles tonifiantes et respiratoires permettant de s'exercer à la détente musculaire et mentale.
  • Apprentissage de la forme (108 mouvements) : mémorisation de mouvements codifiés, transmis depuis des générations partradition de Maîtres à élèves. Cette forme comporte plusieurs niveaux d'approfondissement dont le Yin-Yang, la Chi Form, le mouvement du centre, les spirales dans les bras et les jambes, le souffle interne, etc.
  • Auto-massages taoïstes : stimulation des méridiens et points d'acupuncture.
  • Cours moyens et avancés : entraînement avec partenaire, Tuishou (poussée des mains), Da loï, méditation,...

La forme du Taichi Chuan enseignée est celle qui a été créée par Yang Luchan (1799-1872) et épurée par Yang Chen Fu (1883-1936) pour la rendre accessible au plus grand nombre.

Exemple d'enchaînement de mouvements de la forme

Qui peut pratiquer le Taichi Chuan ?

Le Taichi Chuan est accessible à tous et n'exige qu'une condition physique moyenne pour débuter. En ce qui concerne les enfants, l'apprentissage peut commencer à partir de 12 ans.

Il n'y a pas de compétition entre les pratiquants, ni passage de grades, ce qui permet à chacun d'évoluer selon le rythme qui lui convient....

Infos :
1. pinyin - Système de romanisation du chinois mandarin adopté depuis 1979 par l'Organisation internationale de normalisation (ISO).

Prochainement...

Di. 3/12/2017 (10h30-12h00)
Atelier de méditation de pleine conscience (guidée)

Voir le programme

Bienfaits du Taichi Chuan

  • Amélioration de l'équilibre et de la pression artérielle chez les femmes d'âge mûr +

    De nombreuses études ont démontré que la pratique du Tai Chi améliore l’équilibre chez les personnes âgées, ce qui peut Lire la suite
  • Les effets du Tai Chi sur la densité minérale osseuse chez les femmes ménopausées +

    Pour les femmes ménopausées aux Etats-Unis, l'ostéopénie1 et l'ostéoporose2 sont devenus une préoccupation sérieuse qui ne cesse de s'amplifier. Ce Lire la suite
  • Essai pilote sur les effets du Tai Chi chez les femmes atteintes du cancer du sein +

    La qualité de la vie liée à la santé1 (QVLS) et l'estime de soi2 sont souvent diminués chez les femmes Lire la suite
  • Effets du Tai Chi sur l'équilibre: essai contrôlé randomisé chez des hommes souffrant d'ostéopénie ou d'ostéoporose +

    L'objectif de cette étude était d'évaluer les effets d'un programme de 18 semaines d'exercices de Tai Chi Chuan sur l'équilibre Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4