Qi Gong - Les huit merveilleux vaisseaux

Thérapie par émission d'énergie par Me Shao Xin Xuan, diplômé en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) et fondateur du Han Yang Ru Yi Gong.

Avant d'apprendre le Qi Gong Maître Shao Xing Xuan était un expert des arts martiaux internes chinois (wushu) et notamment dans l'art de l'épée. L'idée de devenir maître de Qi Gong lui est venue suite à une démonstration par un autre maître de Qi Gong.

Maître Shao a poursuivi sa formation auprès du Grand Maître He Shi Hai dont il a été l'assistant clé. Maître Shao est devenu un maître de Qi Gong après 10 années de formation et d'études. Et il lui a fallu encore 10 ans avant de découvrir comment émettre le Qi par la vue et la pensée.

Il est diplômé du Collège Zhejiang en MTC spécialisé dans le Qi Gong médical (qui est une des cinq branches de la MTC).
Il a servi comme docteur en Qi Gong dans les établissements hospitaliers suivants :
- Hôpital du Peuple de Hangzhou,
- Hôpital de médecine traditionnelle chinoise de Hangzhou,
- Hôpital du Peuple de Xiang Shan,
- Hôpital de Qi Gong de Zhejiang.

Maître Shao a aussi été interviewé et fait l'objet de reportages diffusés sur différentes chaînes de télévisions chinoises, danoise et japonaise.

Ce reportage de ±10 mn sur un Chinois devenu guérisseur grâce au Qi Gong est extrait d'un documentaire diffusé en juin 2009 sur ARTE.

Dr Sun est un guérisseur qui agit à distance sans toucher le corps du patient. En le regardant il voit à travers son corps, comme un scanner, et repère les maladies.

Il raconte comment lui est venue cette capacité. Après avoir découvert sa leucémie, il s’est entraîné intensivement au Qi Gong pendant 8 mois. Ce qui l’a guéri. Avec le temps, il s’est aperçu qu’il pouvait détecter les maladies chez d’autres personnes, et il a développé ses capacités.

Il dit : " Le Qi Gong couvre un vaste domaine. Cela passe d’abord par un renforcement physique. C’est tout un processus. C’est par un travail sur tout le corps que nous pouvons améliorer notre santé. Mais le Qi Gong peut également purifier notre âme et développer nos capacités spirituelles. Une fois qu’on a fini de cerner les capacités physiques, on utilise des énergies plus fines. D’ailleurs, vous pouvez faire les mêmes découvertes que moi. On est tous pareils. Ce n’est pas seulement un entraînement sportif. C’est par la maîtrise de votre corps que vous accédez à l’étape supérieure. A ce moment-là vous pouvez également travailler sur votre conscience, voire explorer certaines voies plus spirituelles. C’est un tout. "

Partie intégrante de la Médecine traditionnelle chinoise, le Qi Gong est une forme de gymnastique douce qui, si elle est pratiquée régulièrement, permet d'activer l'énergie vitale (Qi en chinois) et de renforcer les mécanismes d'auto guérison de la personne.

L'un des principaux bienfaits du Qigong est la réduction du stress, et l'ingrédient principal de la pratique est l'intention (Yi en chinois) qui utilise l'esprit pour guider le Qi. Alors que le Qi même n'a pas été mesurée, de multiples types de mesures démontrent les effets du Qi sur le corps.

Selon les buts recherchés, la pratique assidue des exercices de Qi Gong produit, entre autres, les effets bénéfiques avérés suivants :

Prévention

  • Améliore la souplesse, la détente, la relaxation, la gestion du stress, l’équilibre psychosomatique, une meilleure vitalité, la prévention des maladies, l’entretien de la mémoire et un meilleur sommeil.
  • Renforce les défenses immunitaires, la musculature, les tendons et les os,
  • Augmente la vitalité, diminuer la fatigue et améliorer la qualité du sommeil,
  • Retarde les effets du vieillissement.

Une nouvelle étude démontre qu'une ancienne pratique chinoise combinant méditation, exercices respiratoires et mouvements du corps soulage la dépression. Cette pratique, connue sous le nom de Qi Gong (prononcer «tchi gong»), proche du Taichi Chuan, est utilisée depuis des siècles comme une méthode de développement de l'énergie interne (la force intérieure) et la détente, de prévention (et de soin) des maladies, tout en favorisant la longévité et le bien-être.

"Le Qi Gong est connu depuis longtemps pour ses bienfaits sur la santé", a déclaré l'auteur principal de l'étude, le professeur Hector WH Tsang, du Département des sciences de la réhabilitation à l'Université polytechnique de Hong Kong. "Il a été largement appliqué dans des conditions allant de l'hypertension, la dystrophie1 musculaire, les accidents vasculaires cérébraux aux troubles mentaux. De nouveaux éléments probants sur les bienfaits de cette pratique ont récemment été confirmés avec l'utilisation du Qi Gong pour soulager la dépression."

La dépression est une condition particulièrement difficile à traiter quand elle affecte les personnes âgées. Professeur Tsang et ses collègues ont recruté 82 personnes de plus de 65 ans souffrant de dépression diagnostiquée réparties au hasard dans un groupe d'intervention et un groupe de contrôle. Le groupe d'intervention a pratiqué une forme de Qi Gong connue sous le nom de Baduanjin (Huit pièces de Brocart) sous la guidance d'un praticien expérimenté pendant 16 semaines, trois fois par semaine, chaque séance durant 30 à 45 minutes. Ces participants ont également été invités à pratiquer chez eux pendant 15 minutes par jour. Pendant ce temps, les autres personnes ont participé à un groupe de lecture de journaux en présence d'un thérapeute, une activité qui, selon les prévisions des chercheurs, ne devait pas avoir de conséquence sur leur dépression.

Originaire de Chine où l'entretien du corps est primordial, le Qi Gong médical (prononcer " tchi kong ") - branche de la médecine traditionnelle chinoise - constitue une pratique très efficace pour prévenir et soulager le mal de dos. Le Qi (énergie) Gong (travail) - basé sur des exercices de respiration et de mouvements lents - appréhende le corps avec le plus grand respect.

Même si le Qi Gong soulage le mal de dos, il est recommandé de le pratiquer en entretien à titre préventif. En Asie, des séances quotidiennes sont d'ailleurs suivies en groupe - le plus souvent en extérieur - avant d'entamer la journée de travail. On part du principe que, grâce à cet échauffement, on renforce le potentiel du corps, on évacue le stress et on évite ainsi les faux mouvements avec les accidents du travail qui s'en suivent. La série d'exercices est effectuée en visualisant mentalement la zone du corps travaillée, en l'occurrence le dos. Les exercices sont réalisés " en pleine conscience ", c'est-à-dire avec une attention portée à chacun des mouvements. Développer l'écoute de son corps constitue un des principes de base du Qi Gong pour être en mesure de localiser précisément les douleurs et tes tensions ressenties. Reste à placer sa conscience et sa respiration dans les endroits tendus ou douloureux du dos pour venir les décontracter et trouver un mieux-être. Puis on s'assoit pour respirer calmement, sans forcer. A l'inspiration, le ventre gonfle. A l'expiration, le ventre rentre. C'est la même respiration que lorsque l'on dort. La cage thoracique bouge le moins possible. Le retour au calme intérieur est ainsi observé.